:::: France AVC > Les articles de presse  :: les parutions

Présentation|Nos objectifs|Le Bureau|Rejoindre l'association|Notre actualité|Les articles de presse|Récompenses|Résultat des bourses

>> les Articles de presse

Articles 41 à 44 (44 au total)


Le Point numéro 1785
Posté le 30 Nov 2006 par Savet
« La moitié des accidents vasculaires cérébraux pourraient être évités »
Le Point numéro 1785
Le Point consacre 3 pages à « ce tueur qui frappe au cerveau ».
Le magazine rappelle qu’« une personne en meurt toutes les 3 secondes dans le monde, un Français toutes les 4 minutes ».
« Or, la moitié de ces AVC pourraient être évités. Tout simplement en combattant les facteurs de risque les plus fréquents, dont l’hypertension artérielle »
, remarque l’hebdomadaire.
Le Point note en outre que « les appels au secours sont souvent tardifs et la France souffre d’un manque criant d’unités spécialisées ».
Le magazine cite ainsi France Woimant, neurologue à l’hôpital Lariboisière, à Paris, et présidente de la Société française neurovasculaire, qui remarque qu’« on compte actuellement une cinquantaine [d’unités], il en faudrait 250 pour assurer un maillage optimal ».
 [ Bougez vous.. par plus d'activité physique prévenez... ] Bougez vous.. par plus d'activité physique prévenez...
Posté le 28 Jui 2006 par Savet
La pratique régulieère d’une activiteé physiqueest essentielle pour préserver un bon état de santé et pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête. 
A l’inverse, l’inactiviteé physique, est un « facteur de risque important de maladie chronique » .
Télécharger le fichier
Cet article est au format PDF.
Cliquer ici pour télécharger. [ PDF : 441 Ko ]
 [ risque cardio vasculaire ] risque cardio vasculaire
Posté le 28 Jui 2006 par Savet
Les facteurs de risque favorisant les maladies  cardiovasculaires sont les mêmes pour le cerveau que pour le coeur ou les artères en général.
Télécharger le fichier
Cet article est au format PDF.
Cliquer ici pour télécharger. [ PDF : 897 Ko ]
 [ Electrostimulation du cerveau et la rééducation à l'essai après un AVC ] Electrostimulation du cerveau et la rééducation à l'essai après un AVC
Courrier International - 22 juin 2006

Sur une pleine page, l'hebdomadaire évoque les essais cliniques menés  dans 18 centres de rééducation sur des patients paralysés après un accident vasculaire cérébral.

Des chercheurs ont mis au point un moyen d'exercer une stimulation électrique directement sur l'encéphale afin d'activer les mécanismes de régénération du cerveau et favoriser la  récupération.

Courrier International souligne des premiers résultats prometteurs : un traitement de rééducation associé à une stimulation  électrique améliore de 15 à 30 % le contrôle des mains et des bras contre 0 à 12 % dans le groupe témoin qui n'a suivi qu'une kinésithérapie.
Si de plus larges études doivent être menées avant de se prononcer sur l'efficacité de cette thérapeutique, des essais cliniques sont déjà menés sur des patients atteints d'aphasie, d'acouphènes et d'hémiparésie.

Les chercheurs envisagent également de  traiter par l'électrostimulation les lésions cérébrales d'origine accidentelle, les troubles auditifs, moteurs et neuropsychiatriques et les douleurs chroniques.
Articles 41 à 44 (44 au total)

Mais au fait, c'est quoi un AVC ?
L'ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL EST UN TROUBLE VASCULAIRE CÉRÉBRAL TOUCHANT LES VAISSEAUX SANGUINS QUI AMÈNENT LE SANG AU CERVEAU.
Un accident vasculaire cérébral survient lorsque le flux sanguin rencontre un obstacle (caillot sanguin ou vaisseau sanguin rompu) qui bloque son passage vers les différentes parties du cerveau, ce qui prive ces dernières de leur apport vital en oxygène, causant leur disfonctionnement puis leur mort en quelques minutes. Information : Le nombre de personnes atteintes en France est estimé à 500 000 tandis que celui des nouveaux cas annuels est évalué à 150 000. , informations complètes sur l'AVC
ACCUEIL|ACTUALITÉS|PRESSE|PARTENAIRES|LEXIQUE|QUIZ|LIENS|ADRESSES|DOCUMENTS|LIVRES|NEWSLETTERS|CONTACTS      Haut de page
InformationsCe site donne des informations,
pour tout problème de santé consulter un médecin.